Chargement ...

Fullfly Bordeaux

Construction d'un simulateur de chute libre et de pilotage d'avions. Site internet, Article de presse, Article du moniteur

Maîtrise d'ouvrage
SARL SG MEGEVIE
Maîtrise d'œuvre
Moca, atelier d'architecture ; Hydrogéotechnique, BET sol ; Escaich & Peyre, BET béton ; Valtéïa Ingénierie, BET électricité ; BE Vivien, BET thermique ; Emacoustic, acousticien
Bureaux de contrôle
Qualiconsult, contrôle technique ; Qualiconsult Sécurité, coordonnateur SPS
Entreprises
BDB, VRD ; DACQUIN, fondations spéciales ; DUNE CONSTRUCTIONS, gros œuvre ; Lamécol, charpente bois, ossature bois, bardage bois ; HDMS, charpente métallique et serrurerie ; AMG aquitaine, couverture et étanchéité ; BECEB, bardage métallique ; ETS. Claude Ges, menuiseries extérieures ; COFELY INEO, électricité
Lieu
Mérignac
Surface
1 800 m² SHON
Début du chantier
Mai 2017

Le projet FULLFLY BORDEAUX se situe à Mérignac, au sein d'une zone concentrant plusieurs bâtiments dédiés à la pratique sportive, dite "Decathlon Village".

Le simulateur est accompagné de salles de réunions, de dortoirs pour la formation militaire, d'un snack-bar et d’un restaurant.

Chantier

Coulage fond de fosse

Une dalle béton épaisse de 80 cm a été coulée au fond de la fosse.
Elle permet à la structure de résister à la sous-pression de l'eau de la nappe phréatique, mais elle participe aussi au contreventement des parois moulées.
Préparation de la plateforme du bâtiment
Les longrines posées, la plateforme a été préparée en vue d'accueillir les différents réseaux. La dalle du rez-de-chaussée a ensuite été coulée, une résine de finition foncée venant habiller le futur hall du bâtiment.
Piquage des parois
Les poutres de couronnement et de butonnage haut ont été posées ou coulées en place. Le terrassement de la fosse est en cours.
En parallèle, les parois moulées sont piquées puis rabotées.

Le niveau d'eau n'étant qu'à 60 cm de profondeur sous la plateforme du bâtiment, les murs de la fosse de 23 m de profondeur destinée à accueillir la soufflerie ont été construits selon la technique de la paroi moulée.

Les parois sont creusées en plusieurs tronçons, tandis q'une boue à base de bentonite est injectée à la place de la terre retirée, afin de maintenir les parois du trou avant le coulage du mur en béton.
La bentonite est une argile qui augmente de volume lorsqu'elle est humide, elle peut absorber plusieurs fois sa masse en eau. Elle est plus dense que l'eau mais moins que le béton, ce qui permet sa remontée et son pompage lors du coulage du mur.

Installation du chantier
La cage d'armature en acier est insérée avant le coulage de la paroi.
Creusement de la fosse

Nous voyons ici en vidéo la pelle excavatrice creuser un tronçon de mur.
La boue à base de bentonite est injectée à la place de la terre retirée.

Installation du chantier
Installations de chantier pour le coulage des parois moulées. On aperçoit à droite les cuves de l'usine de production de boues.

Avant-projet définitif

Le bâtiment est composé de deux volumes simples et distincts. Le premier volume de forme carrée enserre un autre volume rectangulaire d’une hauteur de 15 m. Les stationnements couverts placés à l’arrière du bâtiment, composés de deux portiques en métal, permettent d’assoir et d’atténuer la hauteur du haut volume rectangulaire.
Le choix de matériaux dit « nobles » tels que le bois, l’aluminium ou l’inox, permet au projet de s'intégrer dans son environnement végétalisé et qualitatif.

L'implantation du bâtiment offre 10 à 15 mètres de marge franche sur deux des quatre côtés de la parcelle, ce qui confère à la trame paysagère une ampleur suffisante pour se déployer.

Façade avant
Perspective de la façade arrière du bâtiment, depuis l'avenue de Pythagore.
Façade arrière
Vue de la façade avant.